top of page
Depositphotos_314833458_XL.jpg

Compte Titres

Le compte titres vous pemet d'avoir une totale liberté d'achats de titres internationaux .

Le Compte Titres

Le compte-titres qui vous permet de détenir et de gérer des titres financiers tels que des actions, des obligations, des certificats d'investissement ou encore des fonds d'investissement. Il s'agit d'un compte non réglementé, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de limite de versements ni de plafond de détention de titres. Il peut être ouvert par une entreprise.

Généralités

Le fonctionnement du compte-titres est simple : le titulaire du compte peut y déposer des fonds pour acheter des titres financiers, ou vendre des titres pour récupérer des fonds.

Le titulaire du compte peut  composer son portefeuille de titres financiers en fonction de ses objectifs d'investissement et de son profil d'investisseur. Il est important de noter que les titres financiers détenus sur un compte-titres sont soumis à une fiscalité spécifique, avec notamment l'imposition des plus-values et des dividendes.

Le compte-titres offre une grande liberté d'investissement et de gestion des titres financiers, mais présente également des risques de perte en capital. Il est donc important de bien comprendre les mécanismes de fonctionnement des titres financiers avant d'investir, ainsi que de diversifier son portefeuille pour limiter les risques de pertes.

Optimisation fiscale

Le compte-titres est soumis à une fiscalité spécifique qui peut varier selon le type de titre et la durée de détention.

En ce qui concerne les plus-values, lorsqu'un titulaire de compte-titres réalise une plus-value lors de la vente d'un titre, il doit déclarer cette plus-value dans sa déclaration d'impôt sur le revenu. La plus-value correspond à la différence entre le prix de vente et le prix d'achat du titre, après déduction des frais liés à l'achat et à la vente.

Les plus-values réalisées sur les titres détenus depuis plus de deux ans bénéficient d'un abattement de 50%.

Abattement de 65 % lorsque les titres sont détenus depuis au moins 8 ans.

Pour ce qui est des dividendes, ils sont soumis à l'impôt sur le revenu et doivent être déclarés dans la déclaration de revenus. Les dividendes perçus sur des titres étrangers peuvent également être soumis à une retenue à la source.

Dans les deux cas , il est possible d'opter pour le prélèvement forfaitaire unique de 30%, ce qui peut être avantageux selon sa tranche marginale d'imposition.

Gestion Financière

Nous vous proposons une sélection de gestionnaires indépendants français ayant une expérience reconnue sur le marché, permettant de déléguer la gestion de vos titres. 

bottom of page