top of page
Depositphotos_496891436_XL.jpg

Nos Posts & Articles

Au travers de cet espace découvrez nos articles sur les thématiques financières & fiscales.

L’investissement Pinel, est-il rentable ?

Dernière mise à jour : 22 mai 2023

L'investissement Pinel est il rentable ?

Un projet d’investissement locatif peut être motivé par de nombreuses raisons : défiscalisation, compléments de revenus, préparer sa retraite, protéger sa famille ou encore se créer du patrimoine. Selon votre objectif, la notion de rentabilité sera toute relative. Par exemple :

  1. Si vous investissez dans un logement via la Loi Pinel pour l’habiter à terme, la rentabilité sera une notion moins importante que…

  2. … pour un investisseur qui souhaite se créer des compléments de revenus à court ou moyen terme.

Enfin, un projet Pinel nécessite généralement un effort d’épargne mensuel. Cela ne veut pas dire qu’il ne sera pas rentable à terme : cela est à mettre en perspective avec l’économie d’impôt réalisée et le prix de revente de votre bien, si revente il y a.

Le mot investissement est souvent associé à la rentabilité ; et pour cause, l’objectif est bien de réaliser une opération pour laquelle l’investisseur est gagnant !

L’investissement dans l’immobilier neuf, via la Loi Pinel, est souvent plébiscité pour être un investissement sûr et rentable. Mais alors comment savoir si un projet Pinel sera rentable ? Voici comment calculer la rentabilité de son investissement locatif Pinel.

Comment calculer la rentabilité d’un investissement Pinel ?

Le calcul de la rentabilité d’un investissement vous permettra de déterminer s’il sera financièrement viable ou non. Il s’agit de l’indicateur clé de votre projet. Il existe 2 moyens de calculer la rentabilité d’un projet :

De manière générale, la rentabilité brute d’un projet d’investissement Pinel varie entre 2 et 4%. En fonction de l’optimisation de votre investissement et de votre objectif, la rentabilité nette pourra plus ou moins varier en fonction des charges que vous aurez à supporter.

Enfin, dans le cas d’un investissement locatif, qui est relativement dépendant du prix de revente, il est intéressant de regarder le TRI (Taux de Rendement Interne) de votre projet, qui vous indiquera définitivement si votre projet est viable en incluant dans le calcul un prix de revente spéculatif.

Le taux de rendement interne de votre investissement

Si le calcul de la rentabilité brute ne tient compte que des indicateurs de base et vous permet de comparer les biens entre eux, la rentabilité nette vous permet d’affiner votre projet en intégrant les charges que vous aurez à supporter. Mais pour un investissement locatif Pinel, il faut également considérer l’économie d’impôt que vous allez réaliser, et le prix de revente de votre bien.

Le taux de rendement interne (TRI) vous permet donc d’introduire l’économie d’impôt réalisée via la Loi Pinel et le prix de revente spéculatif.

Le TRI est une équation qui permet de mesurer à quel point il est souhaitable de réaliser l’investissement mesuré, en tenant compte de tous les flux de trésorerie liés à l’investissement sur une période donnée, et le montant initial de l’investissement. Le calcul tient donc compte des revenus, des charges, mais aussi des avantages perçus de votre investissement, et ici, du montant de la revente du bien.

Exemple de calcul de TRI

Nous avons donc acheté un appartement pour la somme de 220 000€ à Toulouse (zone B1), qui se loue 550€ hors charges. Voici donc les différentes données du projet compte tenu des informations précédentes :

  1. Frais d’acquisition estimés (2,5%) : 5500€ ;

  2. Engagement Pinel de 9 ans (taux de réductions d’impôt de 18% du prix d’achat) ;

  3. Montant des impôts économisé sur la période Pinel : 40 590€ ;

  4. Charges mensuelles (assurance, gestion, …) : 110€ ;

  5. Montant emprunté : 220 000€ (supposons que les frais de notaires sont supportés par l’investisseur) ;

  6. Coût du crédit immobilier (taux de 1,55% sur 20 ans – hors assurance) : 35 999€.

Sur une période de 9 ans d’engagement Pinel, voici quel seront vos flux de trésorerie :

  1. Achat du logement : – 220 000€ ;

  2. Frais d’acquisition : – 5500€ ;

  3. Rentes locatives nettes de toutes charges : + 47 510€ ;

  4. Réduction d’impôt Pinel : + 40 590€ ;

  5. Coût de votre crédit : – 35 999€ ;

  6. Prix de revente spéculatif (décote de 2%) : + 215 600€.

Selon ces données, le TRI de votre projet d’investissement locatif sera de 0,49%. Si ce chiffre est peu flatteur, il ne faut pas perdre de vue qu’il s’agit d’une simulation dans le cadre d’une revente au bout de la durée d’engagement de 9 ans. D’autres solutions s’offrent à vous : renouveler votre durée d’engagement jusqu’à 12 ans, ou basculer sur un projet LMNP pour optimiser votre investissement.

Pourquoi vaut-il mieux investir dans l’immobilier ?

Un investissement induit indéniablement deux notions : celle de rentabilité et de risque. Plus la rentabilité espérée d’un investissement est importante, plus le niveau de risque concédé est élevé. C’est le cas des actions cotées en bourses par exemple.

En termes d’investissement, l’immobilier est souvent qualifié de valeur refuge, car il est une sorte d’exception à la règle : il s’agit de l’investissement qui propose une rentabilité modérée, voire bonne, pour une prise de risque minimale. Couplé à un dispositif de défiscalisation comme la Loi Pinel, un investissement locatif peut offrir un rendement final extrêmement intéressant !

De plus, l’immobilier est une valeur refuge dans la mesure où il fait concrètement partie de votre patrimoine et qu’il ne peut que prendre de la valeur avec le temps, au contraire d’autres types d’investissement comme des actions qui ne sont pas palpables et volatiles.

Le calcul de la rentabilité de votre projet d’investissement Pinel n’a désormais plus aucun secret pour vous : partez à la recherche du bien idéal et surtout, n’hésitez pas à faire plusieurs simulations !

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page